PRENEZ COURAGE, J’AI VAINCU LE MONDE

Les évènements dans le monde nous amènent à réfléchir sérieusement sur notre condition humaine et spirituelle. Le constat que l’on fait est sans équivoque, le monde va mal. Pendant que les gouvernants internationaux cherchent des solutions pour toutes les crises internes et externes, l’Eglise de Jésus-Christ est de plus en plus menacée. Pour ne pas céder au découragement avec ce que l’on sait déjà en relation avec les catastrophes, nous avons une parole qui vient de Jésus-Christ notre Seigneur et qui nous dit :

 

« Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » Jean 16:33

C’est pourquoi, nous prenons aujourd’hui à notre compte cette parole de l’Evangile de Jean 16 :33.

Que dit-elle ? Elle parle de paix en celui seul qui est capable de nous la donner. Nous comprenons qu’il n’existe aucune vraie paix  sans Jésus-Christ. On peut fabriquer une certaine paix, mais elle ne dure pas. Jésus rajoute à son propos que, nous, chrétiens, nous aurons des tribulations dans le monde. Ces tribulations peuvent toucher notre propre vie physique comme notre état moral. Nous entendons par là, la persécution et les épreuves de toutes sortes qui nous affligent, qui nous blessent. Mais, Jésus ne reste pas sur une parole défaitiste, il dit : «  Mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. »

Une parole qui encourage fait toujours du bien au cœur. En effet, dans le verset mentionné ci-dessus, nous pouvons continuer à espérer un monde meilleur. L’espérance fait partie du quotidien de la vie du chrétien, car il sait que Jésus-Christ est celui qui va apporter la solution aux problèmes de notre monde en manque de repère.
C’est pourquoi, si nos pensées se laissent aller au découragement, par rapport aux évènements que nous entendons dans les médias, nous serions de tristes chrétiens. Prenons donc la peine de prendre cette parole  de Jésus-Christ pour combattre contre le découragement.
Parfois, certaines personnes que nous  rencontrons se chargent aisément de nous décourager. Nous avons une arme qui est la Parole de Dieu. C’est à nous chrétiens de rappeler cette bonne parole du Christ.
« …Mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. »

Est-ce facile ? Pas du tout ! Mais c’est notre foi qui prend le relais avec l’assistance du Saint-Esprit qui nous permet de rendre possible de vivre la victoire face au découragement.
Maranatha, viens Seigneur ! Viens !

Mekki Drihem.