SOUS LA BÉNÉDICTION DE DIEU

J’ai grandi dans une famille chrétienne et j’allais le dimanche à l’église avec mes parents.

Une fois marié, j’ai commencé à chercher réellement Dieu, c’est pourquoi j’ai continué à aller souvent à l’église. Lors d’un culte, le frère qui prêchait a fait un appel et j’ai senti que Dieu m’a parlé, qu’Il m’appelait à Le suivre, qu’Il voulait que je réponde à Son amour pour moi. Mais je n’ai pas eu le courage, j’avais honte et je n’ai rien fait. Ensuite, j’ai été très attristé et j’ai vraiment regretté de ne pas avoir dit « oui » à Dieu et à Son amour ; je me suis rappelé du verset où le Seigneur Jésus dit : « Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, quand Il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges. » Luc 9 : 26).

J’ai continué à écouter de la musique chrétienne qui m’a toujours plu. J’ai quitté mon pays pour aller travailler en Allemagne. Là-bas s’est ensuivie une période où je ne suis plus allé à l’église. Toutefois, je me disais souvent que Dieu m’avait accordé plein de bénédictions (une famille, un travail, une bonne santé). J’avais de tout mais il manquait quelque chose, j’avais un vide en moi et je ne savais pas quel était ce vide.

J’ai commencé à chercher sur internet de la musique chrétienne et des messages bibliques et ainsi, peu à peu, j’ai appris des choses sur Dieu et à mieux Le connaître. J’ai été touché par Son amour si grand qu’Il a donné Son fils Jésus pour que j’aie la vie éternelle.

Ensuite, j’ai cherché une église et j’en ai trouvé une à Stuttgart, à 100 km de chez moi. A cause de la distance, j’hésitais y aller chaque dimanche. Tout de même, dans cette église, j’ai pu parler au pasteur de mon désir de me faire baptiser, de ne plus rester indifférent à l’amour de Dieu. Puisqu’ils ne me connaissaient pas suffisamment, le pasteur et les responsables de l’église ont préféré attendre pour voir si j’étais vraiment décidé avant de m’accorder le baptême. Entre temps, j’ai trouvé une église à seulement quelques kilomètres de chez moi. J’ai donc commencé à fréquenter cette église où je me suis fait baptiser quelque temps après.

Je sais maintenant que le vide que je ressentais était le désir, le besoin d’accepter Jésus dans mon cœur, de devenir l’enfant de Dieu.Je remercie Dieu car Il a eu pitié de moi et parce qu’à travers Son fils Jésus, j’ai reçu le pardon de mes péchés ; je Le loue car Il m’a fait voir cette vérité essentielle et je désire Le servir jusqu’à la fin de ma vie.

Je pourrais résumer ma rencontre avec Dieu par le verset suivant : « Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur» (Jérémie 29 : 13).